Présentation

La fédération de Polowheel a pour vocation :

  • Promouvoir et développer le Polowheel en France, organiser les initiations à la pratique du Polowheel, ainsi que des actions de découverte.
  • Représenter tous les joueurs pratiquant le Polowheel et les associations de Polowheel affiliées, en orientant et coordonnant leurs activités.
  • Organiser le sport, les compétitions et les championnats nationaux et internationaux de Polowheel, établir les règles techniques de compétition. Gérer la coordination avec les autres membres Européen et Internationaux, pour promouvoir le Polowheel.
  • De rassembler le maximum d’informations relatives à la pratique du Polowheel, de son développement, aide à la création de club de Polowheel.
  • L’ensemble des actions sont menés en collaboration avec les associations locales, relais essentiel dans le développement du Polowheel.

Le Polowheel

Concept

Le Polowheel est un dérivé du traditionnel Polo a cheval et du bike polo née en 1891 en Irlande (terrain en herbe), qui à était remis aux gouts du jour en version urbain par les coursiers à vélo aux USA dans les années 2000.

Le Polowheel est un sport d’équipe d’un nouveau genre. Il ce joue à deux équipes de 3 joueurs pouvant être mixte (homme/femme) tous joueurs de champs pas de gardien. Chaque joueur/joueuse utilise une gyroroue ou aussi appelé monocycle électrique afin de ce déplacer sur le terrain, en utilisant un maillet afin de faire avancer, transmettre la balle et marquer un but. Un match dure environ 5 minutes ou la première équipe arrivé a 5 buts.

Le joueur de Polowheel ne doit pas mettre pieds à terre, si non il écope d’une pénalité. On ne peut se tenir aux bords du terrain ni s’y accouder. Appui « réflexe » (pour éviter une chute) toléré. L’appui sur son maillet est permis. La station statique devant le but est totalement interdite, le Polowheel et un sport de mouvement et de déplacement.

Les matchs se déroulent sur un terrain clos comportent deux buts. D’une taille d’environ 40m x 20m de large, un sol dur type béton, bitume, le Polowheel est un sport urbain, un street sport.

Historique

Née en 2017, partant d’une augmentation des usagés du monocycle électrique, à usage fonctionnel et pratique, certains usagés souhaitez aller plus loin.

Partant, d’une rencontre de bike polo, l’idée est née et à pris forme à Toulouse au sein de la communauté des Wheelers31.

Règles du jeu

Une équipe de Polowheel ?

Une équipe de Polowheel comporte 3 joueurs de champs et peut avoir maximum 2 remplacements pouvant être utilisé en court de match. La composition de l’équipe peut être mixte homme – femme. Chaque joueurs portera un maillot ou dossard de couleurs avec un numéro ou une lettre distinct afin de facilité la tâche à l’arbitre en cas de faute pour facilement signaler le N° du joueur devant allez faire sonner la cloche de pénalité. Dans tous les cas, il n’y a pas de postes définis. Chaque joueur est amené à défendre, attaquer, marquer un but, il n’y a pas de poste de gardien de but dans une équipe de Polowheel.

Déroulement d'un match de Polowheel

Les 2 équipes commencent chacune dans leur camp, la roue derrière la ligne de but. La balle est, elle, placée au centre du terrain. La partie démarre au coup de sifflet de l’arbitre, qui lance le « match ». Un joueur de chaque équipe va alors s’élancer et tenter de récupérer la balle en premier ! En cas de faux départ répétés, l’arbitre peut donner la balle à l’équipe adverse. Une partie dure généralement 5/7 min (5minutes pour les phases de poules qualificatif et 7 minutes pour les phases final, en cas de tournoi), ou lorsqu’une équipe marque 5 buts. Il n’y a pas de mi-temps et ni de changement de terrain. Pas de match nul, en cas d’égalité, l’arbitre lancera le but en or. La première équipe qui marque à gagné. Pour qu’un but soit valable : En l’absence du respect de ces deux points le but est invalidé. – Une passe est obligatoire si l’attaquant a traîné la balle avec son maillet de son but jusqu’aux cages du camp adverse. – Le tir doit se faire avec une des extrémités de la tête de maillet. Si le but est marqué avec le côté du maillet. Il est interdit de s’appuyer contre les cages  »but ». Après un but, le dernier membre de l’équipe qui a marqué doit avoir rejoint sa moitié de terrain avant que le premier adversaire n’y pénètre. L’équipe ayant encaissé le but repart de son but. Les équipes ont le droit à demandé un arrêt du jeu pour réparer (si temps de réparation inférieur a 1 minute) ou échanger le joueur et la roue en panne ou endommagé qui pourrait comporter un risque pour les autres autres joueurs. Pour demander un arrêt du jeu, l’équipe doit être en possession de la balle. En cas de pénalité, le ou les joueurs concernés devront allez au centre du terrain et toucher la cloche avec la mains et non le maillet, pour pouvoir revenir dans la partie. Lancer son maillet, son casque, gants.. est totalement interdit, l’esprit de ce sport et la maitrise de sa roue et de soit même. Un joueur ne peut faire obstruction manifeste, un but peut être accepté par l’arbitre, le cas échéant. La décision reste à la discrétion de l’arbitre. Faire écran ; il est interdit pour un joueur dont le coéquipier est en possession de la balle, de se mettre en travers ou de gêner la course d’un adversaire.

Les contacts au Polowheel ?

Maillet contre maillet (avec ou sans la balle) accepté. Seul le soulever de maillet adverse de bas en haut est autorisé. L’action de taper le maillet de haut en bas est interdit. L’usage du maillet pour empêcher le passage d’un adversaire, mettre le maillet devra la roue d’un adversaire est totalement interdit et sanctionné par une pénalité. Idem de lancer sa roue devant l’adversaire pour le bloquer ou le faire tomber. Epaule – coude – cuisse contre épaule – coude – cuisse toléré si modéré, tant que l’objectif n’est pas de faire tomber l’adversaire et lui faire perdre l’équilibre. Roue contre roue toléré si modéré, dans le respect des roues, l’objectif étant que les roues ne soit pas abimé par un choc quel qui soit. En cas de contact non modéré ou d’anti jeu, l’arbitre sifflera une pénalité le joueur désigné devra aller toucher une des cloches au centre du terrain. En cas de 3 sanctions d’anti jeu le joueur sera exclu de la partie.

Le terrain
et les équipements

Le terrain de Polowheel

Le terrain est similaire à celui d’un terrain de Tennis  »bikepolo ou roller hockey ». La taille idéale est de 40m x 20m. Ce type d’équipement étant rare, les terrains de tennis bordées de palettes ou plaques de bois sont la solution (pour permettre les rebonds de la balle). Des buts de 180x70cm sont disposés de chaque côté du terrain avec la possibilité de passer autour à la manière des hockeyeurs. Une zone en demi-cercle devant le but délimite un espace soumis à l’interdiction de stationner de tous les joueurs, nous rappelons qu’il n’y pas de gardien de but au Polowheel. Deux cloches de part et d’autre du terrain en partie centrale, que l’on vient taper en cas de faute ou pénalité sifflé, celle de son choix.

Les équipements

Le Polowheel ce pratique avec une roue électrique, gyroroue, monocycle électrique, qui sont les trois termes pouvant définir le même objet. Nous recommandons une gyroroue de 14 pouces pour la compacité et maniabilité. Les joueurs peuvent utiliser une roue de 16pouces voir de 18 pouces maximum, en sachant que cette dernière est déconseillé pour une pratique agréable et ludique. Il est obligatoire que la roue électrique utilisée soit équipé d’un système de sécurité en cas de bascule sur le côté afin de couper le moteur pour la sécurité de tous, ainsi d’être équipé des éléments de sécurité standard, comme bip sonore pour vitesse ou angle important, tiltback. Le maillet qui est le prolongement du bras du joueur de Polowheel le Polowheeliste Le maillet est composé d’un «shaft» (le bâton) en aluminium et d’un tête de maillet en plastique dense. Chacun est libre d’ajuster la longueur de son maillet en fonction de ses caractéristiques, dans les limites : entre 80 et 110cm. La tête de maillet varie de 12 à 15 cm maximum. Le diamètre est de 63mm. Un grip de golf ou de la guidoline sont autorisées pour servir de poignée pour plus de confort et un bon maintient du maillet en main. La balle l’élément que chaque jour souhaite mettre au fond du but afin de faire gagner son équipe. Elle est en plastique caoutchouc semi rigide de 67mm, comme les balles de hockey outdoor ou street hockey très populaire au Canada en période estivale. Casque et protections, Le casque et les gants sont obligatoire lors de rencontre, à l’entrainement ces équipements sont fortement recommandé. Concernant les autres protections comme les coudières, genouillères… ne sont pas obligatoires, mais bien sûr autorisées.

Où pratiquer ?

Les équipes

Une équipe de Polowheel comporte 3 joueurs de champs et peut avoir maximum 2 remplacements. Une équipe de Polowheel peut être mixte homme – femme. Dans tous les cas, il n’y a pas de postes définis. Chaque joueur/joueuse est amené à défendre, attaquer, il n’y a pas de poste de gardien de but. Si vous aussi vous souhaitez monter votre équipe de Polowheel, créer votre club dans votre ville, contacter nous on vous aidera dans la création de votre projet.

Actualités

Uncategorized
01/01/2018

POLOWHEEL LA TOURNEE 2018

EN cours  

Partenaires

Partenaire 2

Je suis un bloc de texte

Lien
Partenaire 2

Je suis un bloc de texte

Lien
Partenaire 3

Je suis un bloc de texte

Lien

Contact